Depuis qu’elle a déposé ses valises aux Etats-Unis, Manuela Bibinbe n’a plus jamais répondu  aux multiples convocations du sélectionneur camerounais Jean Paul Akono pour des raisons qui ne dépendent pas d’elle.  Le Weekend dernier, la centrale camerounaise championne d’Afrique 2019, nous a accordé une interview. La volleyeuse de l’équipe de Missouri State Univerty-West Plains n’a éludé aucun sujet.     

–   Bonsoir Manuela, comment et à quel âge avez-vous commencé le volleyball ?

Bonsoir Martial, J’ai commencé le volley à 10 ans au centre de formation de Nkolbisson (GTC), juste parce que je souhaitais ressembler à ma sœur aînée qui pratiquait le même sport et n’a pas eu la possibilité de continuer suite à une blessure aux genoux.

–   Donc, en quelques sortes vous souhaitez venger votre grande sœur?

Je dirais plutôt que je souhaite exceller où sa condition physique ne lui a pas permis de le faire.

–   Comment est arrivée votre première sélection en équipe nationale féminine sénior du Cameroun ?

Je crois que tout a commencé après un regroupement junior. Je ne me souviens plus très bien le quel. Ma morphologie était probablement la raison pour laquelle j’ai été approchée après ce championnat. Premièrement j’ai changé de centre de formation, pour le club BVE (Bafia Volleyball Evolution) et ensuite a suivi ma première présélection avec l’équipe nationale.

–   Championne d’Afrique lors de la CAN 2019 et absente à l’édition 2021, pour quelles raisons?

Pour des raisons qui ne dépendent pas de ma volonté. La procédure Américaine est assez complexe et ne me permet pas de me déplacer à l’extérieur des États Unis aisément.

–   Le Cameroun a été sacré champion sans vous. Avez-vous eu des regrets?

Pas forcément de regrets car j’étais dans une posture où je ne pouvais pas agir. Je ne pouvais plus qu’espérer que le Cameroun gagne. Mais en tant que patriote, j’aurais souhaité pouvoir être là et ajouter une pierre à l’édifice.

–   Cette année, l’équipe nationale est attendue sur deux fronts. Vous êtes déjà présélectionnée pour les Jeux Islamique, vous le serez certainement pour le mondial, mais est-ce que cette procédure Américaine peut déjà vous  permettra d’honorer à ces deux rendez-vous si vous êtes retenues?

C’est un sujet assez complexe sur lequel je ne peux me prononcer avec exactitude. S’il ne tenait qu’à moi j’honorerai aux deux rendez-vous, mais comme je l’ai mentionné plus haut cela ne dépend pas de mon bon vouloir.

–   Qu’es ce qu’il faut et que vous ne détenez  pas pour vous déplacer hors des États-Unis?

C’est assez complexe à expliquer pour le moment. Des démarches doivent être entreprises entre la fédération et mes dirigeants ici par le transit de mon coach car elle est l’une des seules personnes pouvant faciliter ma sortie du territoire Américain et la garantie de mon retour.

–   La Fédération a-t-elle cette information?

Je pense que oui et elle s’attelle afin que cela soit possible.

–   Est-ce que l’équipe nationale vous manque?

Évidemment car c’est toujours un honneur de représenter son pays

–   L’année dernière, vous êtes MVP, je crois lors du tournoi NJCAA c’est bien ça?

Je suis MVP de région 16 qui est ma conférence. Pour mieux expliquer: -Conference -District -Tournoi national de la NJCAA, à l’issue du tournoi national j’ai été mentionnée 1st team All America.

–   Félicitations !  L’édition 2022 c’est pour quand?

Merci, l’édition 2022 C’est en novembre. La saison reprend en Août, et le tournoi national est programmé pour novembre.

–   J’ai lu l’un de vos postes sur Instagram, on dirait que vous disiez au revoir à vos coéquipières…

Oui c’est le cas. Certaines de mes coéquipières ne seront pas des nôtres la prochaine saison. Nous avons eu une saison assez particulière dont j’en suis très fière. C’était ma manière à moi de l’exprimer.

–   Que dire de votre carrière de volleyeuse en quelques mots ?

Comme probablement tout athlète, je souhaite pouvoir exceller dans le sport que je pratique. Ayant eu la chance de côtoyer de nombreux modèles à l’équipe Nationale, j’ai l’image de la personne à qui je veux ressembler. En souhaitant que cette personne soit un reflet pour mes cadets

–   Médaillée d’or aux jeux africains de la jeunesse, championne d’Afrique, MVP, etc. Votre grande sœur vous a-t-elle un jour dit qu’elle était fière de la volleyeuse que vous êtes en train de revenir?

Mes grandes sœurs me le font savoir tout le temps. Particulièrement celle qui a eu un souci avec sa santé.

–   Merci pour ce moment

Je vous  en prie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

VNL 2024 (F) : Le tableau des quarts de finale avec les États-Unis

Les États-Unis, ont décroché le dernier ticket de la phase finale de la Ligue des Nations …