L’internationale camerounaise, qui évolue à Salwa Al Sabah Sports Club au Koweït se dit désormais prête à honorer a toutes les convocations de l’équipe nationale du Cameroun de volleyball, après quelques années d’indisponibilité pour des raisons scolaires et personnelles.

–  Bonsoir Victoire, est-ce que vous pouvez commencer par vous présenter de façon brève

Je m’appelle Victoire Nama Atangana, j’ai 21 ans, je suis réceptionneuse attaquante et je suis française, camerounaise et italienne.

–  Trois nationalités, mais vous avez choisi jouer pour l’équipe nationale du Cameroun après les sélections cadettes de France. Pourquoi ce changement ?

Après avoir joué contre le coach Akono en deuxième division française plusieurs années, nous avons longuement discuté et j’ai décidé de faire ce choix car je me suis dit que j’avais peut-être quelque chose à jouer. La manière dont le coach me parlait me faisait comprendre que je pouvais vraiment faire partie du groupe, et je me suis dit que je devais saisir cette chance. Jouer pour mes racines et celles de mes ancêtres est quelque chose qui me rend extrêmement fière.

–  A combien d’occasion avez-vous déjà porté le maillot camerounais et qu’est-ce que vous avez ressenti?

Pour l’instant, je n’ai seulement effectué que des matchs amicaux contre la France et la qualification aux jeux africains contre le Congo. Mais c’est quelque chose qui m’a beaucoup ému, surtout quand j’ai vu mes grands-parents qui sont venus me voir jouer pour la première fois.

–  Après ces deux expéditions le coach vous a-t-il encore contacté pour une compétition ?

Oui, il m’a contacté durant ces deux années où j’ai été absente. La première année a été difficile car avec l’école aux États-Unis, j’ai eu du mal à pouvoir venir car le système est vraiment différent et je ne pouvais honorer cet appel. L’année dernière était différente car j’ai eu des problèmes personnels et malheureusement je me devais de les régler avant de pouvoir penser à faire autre chose. Cette année est différente, alors allons de l’avant.

–  L’équipe du Cameroun est attendue sur deux fronts cette année notamment aux Jeux Islamiques et au championnat du monde êtes-vous prête à honorer l’un de ces rendez-vous s’il vous fait de nouveau appel ?

Oui, je suis finalement prête.

–  Est-ce que vous rêvez jouer le mondial ?

Je dirai pas évidemment parce que peut-être que d’autres joueurs de haut niveau n’en rêvent pas, mais moi oui!

–  Quelle est la joueuse qui vous a marqué en équipe nationale du Cameroun ?

Laetitia Moma

–  Et comment avez-vous accueilli l’annonce de sa retraite internationale ?

Comme toutes les joueuses qui ont décidé d’arrêter, ça va faire un vide, mais pas seulement de leur jeu mais aussi de leur personnalité. Elles ont laissés une belle carrière et on ne peut que les féliciter pour leurs parcours.

–  Il y’a quelques jours, vous avez disputé votre premier match professionnel aux États-Unis. Comment est-ce que ça s’est passé ?

Je n’ai pas disputé mon premier aux États-Unis, mais au Koweït avec Salwa Al Sabah Sports Club et nous avons perdu 3 sets contre 2 face à Al Fatat, mais c’était quand même une belle première expérience qui nous a fait rebondir sur le match d’après où nous avons gagné 3 sets à 0.

–  En tant que professionnelle dans combien de clubs êtes-vous passé avant  de rejoindre Salwa Al Sabah Sports Club ?

Seulement un, j’ai commencé mon début de saison en France et je suis arrivée ici pour la deuxième partie de saison.

–  Avec les sélections cadettes de France, vous avez joué combien de compétition ? Et les titres remportés

J’ai joué la qualification aux championnats d’Europe cadettes et juniors. Et après avoir disputé ces qualifications et s’être qualifiées, l’équipe n’a pas remporté de titre européen.

–  Pour finir quelle ville du Cameroun avez-vous déjà visité et quel est votre plan camerounais préféré ?

Je suis déjà allée à Yaoundé (là où ma famille vie), mon village à Ngoulmekong, Douala et Limbe. Mon plat camerounais préféré est la sauce d’arachide, avec des frites de plantains et un bon TOP grenadine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mercato : après une saison en Israël, Vanessa Agbortabi est de retour en Europe

La réceptionneuse-attaquante allemande d’origine camerounaise a déposé ses valises a…