La Fédération Internationale de Volleyball l’a écrit sur son site la nuit du 7 février dernier. Selon elle, Bello Bourdane a été élu président de la Fédération Camerounaise de Volleyball au cours d’une élection reconnue par le comité National Olympique et Sportif du Cameroun ainsi que le Ministère des Sports et de l’Éducation Physique. Une élection qui a pourtant été annulée quelques heures avant par le Tribunal de Première Instance de Yaoundé centre administratif.

Malgré le verdict rendu, mardi par le Tribunal de Première Instance de Yaoundé centre administratif, Bello Bourdane est pour l’instant le président de la Fédération Camerounaise de Volleyball aux yeux de la FIVB, la CAVB, le CNOSC et le MINSEP. « Bello Bourdane a été élu président de la Fédération camerounaise de volley-ball (Fecavolley) plus tôt cette année dans la capitale du pays, Yaoundé. Le Comité national olympique du pays a confirmé que les élections se sont déroulées conformément aux statuts applicables de la Fédération camerounaise de volleyball et a vérifié son adhésion. Le Comité National Olympique et le Ministère des Sports ont reconnu les élections ainsi que la FIVB et la Confédération Africaine de Volleyball (CAVB) », a écrit l’instance mondiale sur son site internet mardi avant de dévoiler la composition du nouveau bureau exécutif de la FECAVOLLEY qui lui a été transmis par le CNOSC « L’ancien vice-président de la Fécavolley, Bello Bourdane, a obtenu 88 suffrages valablement exprimés. Pendant ce temps, le Dr Elias Matip  été élu au poste de vice-président et Joe Archange Sama Ngwana au poste de chef du département financier. Carole Ambatta a été élue secrétaire générale », a-t-elle conclu

Malgré tout, l’élection de Bourdane demeure toujours incertaine au-delà de la décision du TPI. Simon comment comprendre que quelques heures après la publication de cette article, Julien Serge Abouem apparaît toujours comme président de la FECAVOLLEY sur le fichier des présidents des fédérations nationales que compte l’instance mondiale du volleyball? Par ailleurs la même FIVB a transmis ce même mardi soir à la FECAVOLLEY dirigée par Abouem les coordonnées d’inscription aux Championnats du Monde 2023 des catégories jeunes en désignant monsieur Aliroux Betsem, nouveau secrétaire général adjoint de la FECAVOLLEY, point focal principal à la Fédération Camerounaise de Volleyball dans le processus de visa, hébergement, accréditation, etc…Pour les championnats du Monde U19 filles qui auront lieu en Croatie et Hongrie.

C’est donc dit que la sentence du Tribunal de Première Instance de Yaoundé centre administratif qui annule l’élection de Bello Bourdane à la tête de la Fédération Camerounaise de Volleyball va sans doute permettre à la FIVB de siffler la vraie fin de ce match et rétablir chacun dans son rôle cas les juridictions de l’État sont au dessus du MINSEP et du CNOSC qui ont adoubé Bourdane et saisi la FIVB et le CIO (Comité International Olympique) pour crédibiliser son élection. Et selon certains personnes très proches de l’exécutif actuel de la FECAVOLLEY, le plumitif de la décision du TPI de Yaoundé centre administratif qui annule et suspend cette élection sera notifié, au MINSEP, au CNOSC, à la FIVB et au CIO dans les prochaines heures. Et ces organismes internationaux devront tout simplement appliquer la Loi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…