Contrairement aux rumeurs distillées et bien commanditées par certaines personnes à propos de la confiscation du pouvoir de la Fédération Camerounaise de Volleyball par l’équipe de la refondation, le chef de file du groupe, Julien Serge Abouem est prêt à quitter les affaires mais à une condition : Que l’équipe d’en face sorte le procès-verbal de l’élection qui s’est tenue aux premières heures du 21 janvier 2023 dans la salle des conférences du Ministère des Sports et de l’Education Physique.

C’est l’une des annones fortes et pacifiques prononcées par le président Julien Serge Abouem depuis que la guerre pour la tête de la Fédération Camerounaise de Volleyball s’est déclenchée en novembre dernier et désormais volumineuse. Dans une sortie largement transférée sur WhatsApp ce dimanche 26 mars 2023, le chef de file de la refondation signataire dudit texte est d’abord revenu sur les contours qui font de l’élection qui l’a réélu le 4 février dernier légale. « Les élections à la FECAVOOLLEY ont respecté nos statuts, la loi nationale et la constitution de la FIVB. Nous l’avons tenue en mondovision au Hilton et à 10h du matin avec une déclaration de l’autorité administrative compétente et non à minuit sous interdiction du sous-préfet. Nous disposons d’un PV conforme à la constitution de la FIVB », a-t-il expliqué avant de proposer une sortie de guerre aux membres de l’autre fraction de l’organe dirigeant du volleyball camerounais. « Apportez nous votre PV et je fais la passation de service. Vous brandissez les machins que vous appelez homologation du MINSEP et la reconnaissance du CNOSC. Sachez que la justice du Cameroun va dire le droit et rien que le droit » avise-t-il

Selon des sources très fiables, l’homme qui a été adoubé par le Ministère des Sports et de l’Education Physique et le Comité National Olympique et Sportif du Cameroun ne disposerait d’aucun procès-verbal pour justifier son élection à la tête de la Fédération Camerounaise de Volleyball.  Et le président Julien Serge Abouem selon ses dires ne souhaite pas laisser son fauteuil présidentiel aux personnes illégales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…