Arc-en-ciel Volleyball de Bafoussam, a au bout d’une phase de poules électrique, décroché son ticket pour le Final Four du premier Open Camtel Senior Messieurs de la saison 2022-2023. En plus des manquements à combler avant cette phase finale, le coach du club du département de la Mifi dans l’Ouest du Cameroun compte également sur le secours divin pour amener les siens à la plus haute marche du podium de la compétition. Severin Mouanfon a répondu à nos questions dimanche 5 février au gymnase du Collège Johnston de Yaoundé, après la qualification de son équipe.

Severin Mouanfon coach d’Arc-en-ciel Volleyball de Bafoussam. Photo Zidane Kengne

Coach, Arrivé au termes de ces phases de poules, on peut dire que les choses n’ont pas été vraiment faciles pour Arc-en-ciel de Bafoussam, une victoire en trois sets et deux au tie-break, vous terminez premier de la poule D avec 7 points. Quel est votre sentiment après cette qualification ?

Sentiment de satisfaction ! C’est vrai que le niveau du tournoi était très relevé, je suis content de mes enfants qui ont su dérouler toutes les consignes que mon adjoint et moi nous leur avions donné pour avoir cette qualification. Et je veux aussi féliciter tous les encadreurs des équipes parce que le niveau est assez relevé. Presque toutes les équipes se valent. Il y avait la riposte lors de tous les matchs donc c’est un sentiment de satisfaction totale par rapport au niveau de la compétition.

Votre clubs regorge plusieurs individualités de qualité que se soit en attaquant, réceptionmais ou encore en défense mais au niveau du collectif on a l’impression qu’il y a encore un problème de synchronisation.

Le souci c’est que se sont les enfants qui ne sont pas habitués à faire de long tournoi. Ce sont des juniors que nous avions surclassé. Ils ne sont pas encore habitués à ce rythme de compétition ce qui fait qu’à un moment, ils perdaient un peu de lucidité. Il fallait qu’on leur ramènent au calme pour qu’ils se retrouvent dans le jeu.

Au delà du jeu collectif quels sont les autres difficultés rencontrées au cours du tournoi.
Je crois que la seule difficulté est au niveau de l’enchaînement des matchs c’était intense et énorme pour nos enfants.

Pour le Final Four (du 18 au 19 mars), vous étiez le quatrième club qualifié après AJVM de Maroua, Bafia Volleyball Évolution et Cameroon Warrios Volleyball. Quel club pourrait être favorable à vos enfants ?
Déjà il faut préciser qu’on va croiser tous ces clubs. D’après la formule apparemment ce sera un tournoi global où chacun club va jouer les trois autres et le classement sera fait à la fin. Donc le niveau sera extrêmement relevé. Ce sera naturellement plus dur que la phase de poules parce que quand on dit Final Four se sont les 4 meilleures équipes de la compétition.

L’Ouest si j’ai bonne mémoire dans le volleyball, c’est plus d’une décennie sans trophée sur le plan national. Aujourd’hui vous êtes son seul représentant sur les deux clubs inscrits au premier Open Camtel Senior Messieurs. Arc-en-ciel rêve de cette coupe ?
Automatiquement ! Nous allons au Final Four dans le but de remporter le trophée, c’est ça notre objectif. Nous allons à nouveau travailler durant les deux semaines qui nous séparent de ce weekend pour des réglages spécifiques dans les différents compartiments de jeu qui n’ont pas marché ce weekend et on espére que Dieu sera également de notre côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mercato : après une saison en Israël, Vanessa Agbortabi est de retour en Europe

La réceptionneuse-attaquante allemande d’origine camerounaise a déposé ses valises a…