La Fédération Internationale de Volley-ball à travers son programme ”Volleyball Empowerment and Development” a approuvé et financé 12 projets soumis par la Fédération Camerounaise de Volley-ball depuis 2021. Et le taux d’investissement est estimé à plus de 120 millions de FCFA par l’instance mondiale.

Après plusieurs rejets notamment en 2017, date de début du programme Volleyball Empowerment, 2018 et 2019, la Fédération Camerounaise de Volley-ball à vu son premier projet être validé par la Fédération Internationale de Volley-ball en 2021. Mais l’année 2022 sera plus favorable avec 5 projets approuvés et financés par la FIVB pour le développement du volley-ball camerounais. Durant ces deux années, la FECAVOLLEY a reçu 200 ballons Mikasa pour volley-ball, un transfert de connaissance en management sportif et administratif, un taraflex et d’autres projets appréciés évalués par la FIVB à 145 500 CHF, un peu près de 98 millions de FCFA.

L’année dernière, malgré la forte crise qui a complètement déchiré le filet du volley-ball camerounais, la Fédération Internationale de Volley-ball à néanmoins homologué et financé 6 projets à hauteur de 47 500 CHF près de 32 millions de FCFA convertis en termes de 100 ballons Mikassa pour volley-ball, de filets de beach-volley, de transfert de connaissance en management sportif et administratif, de formation des arbitres, de mise à disposition d’entraîneur FIVB aux équipes nationales du Cameroun, la formation des entraîneurs et autres.

Selon le rapport des 6 ans d’existence du projet Volleyball Empowerment and Development”, la Fédération Internationale de Volley-ball a investi au cours des trois dernières années, la somme totale de 193 000 CHF, soit 129 849 062 (cent vingt-neuf millions huit cent quarante-neuf mille soixante-deux) FCFA au sein de la Fédération Camerounaise de Volley-ball.

Précisons qu’à travers son programme Volleyball Empowerment and Development, la Fédération Internationale de Volley-ball a approuvé et financé 1 075 projets, dans 199 fédérations nationales depuis sa création en 2017, avec un taux d’investissement estimé à plus de 30 millions de CHF. Le projet englobe la mise à disposition d’un staff technique FIVB aux équipes nationales, le don de ballons, la fourniture du matériel, et un programme de transfert de connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mercato : après une saison en Israël, Vanessa Agbortabi est de retour en Europe

La réceptionneuse-attaquante allemande d’origine camerounaise a déposé ses valises a…