Quart de finaliste du Championnat d’Afrique des Nations de Volley-ball masculin Caire 2023, les Sao du volley-ball ont récemment réédité la même performance aux Jeux Africains Accra 2023. L’équipe tchadienne occupe la sixième position au classement général de la compétition qui a regroupé 8 sélections nationales.

L’équipe du Tchad aux Jeux Africains Accra 2023

Après avoir terminé parmi les dix premiers au Championnat d’Afrique des nations de l’année dernière, le Tchad a atteint les quarts de finale des Jeux africains. Sous la direction de l’entraîneur algérien Assam Samir, l’équipe a terminé troisième du groupe A des Jeux africains au Ghana, après une victoire historique 3 – 2 contre la Gambie. Une défaite 1-3 contre le Cameroun, champion en titre, en quarts de finale. Cependant, le président général de la Fédération Tchadienne de Volley-ball, Idriss Dokony, reste convaincu que le volley-ball tchadien connaît des progrès grâce au soutien du projet Volley-ball Empowerment de la FIVB « Nous n’en sommes qu’à quatre mois du projet et nous pouvons déjà voir les résultats. Nous sommes très contents de l’entraîneur Samir. Il a fait du bon travail en constituant une jeune équipe en très peu de temps et ils jouent déjà au volley-ball de haut niveau », a-t-il déclaré à Volleyball World. « Prendre un set au Cameroun est louable et je pense que nous aurions fait bien mieux si les garçons avaient eu plus de temps pour s’entraîner ensemble. Cependant, nous sommes impressionnés par les progrès réalisés et le Tchad est désormais une équipe à surveiller en Afrique », a ajouté le général Idriss, lui-même membre de la commission de développement de la FIVB et vice-président de la Confédération Africaine de Volley-ball (CAVB).

L’impact de l’entraîneur Samir a permis à certains joueurs de décrocher des contrats professionnels en Algérie et en Libye. À noter aussi la présence de plusieurs joueurs issus du championnat camerounais et d’origine camerounaise attirés par le technicien algérien dans cette équipe. Le général Idriss estime que c’est aussi le signe d’un lendemain meilleur pour l’équipe. « Nous avons réalisé que pour qu’une équipe nationale puisse concourir à un niveau élevé, il faut qu’elle compte de nombreux joueurs professionnels au sein de l’équipe. L’expérience qu’ils acquièrent dans des clubs étrangers s’avère utile lorsqu’ils jouent pour l’équipe nationale » pense-t-il, « C’est la première fois que cela se produit au Tchad et cela montre que ce projet est une réussite. Nous souhaitons conserver cette équipe pendant un certain temps, puisque la moyenne d’âge est de 22/23 ans, et remonter progressivement au classement FIVB. Jusqu’à présent, nous sommes numéro deux dans notre zone (CAVB Zone IV) derrière le Cameroun, mais l’objectif est d’être premier dans notre zone et parmi les cinq premiers en Afrique »,a-t-il ajouté.

Le Tchad est actuellement classé huitième en Afrique et 63e sur le plan mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…