Le coach Luc Marcel Ntamack  et ses dames ont achevé sans frustration ni regret leur saison sportive 2022 dimanche dernier, au gymnase de l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux public de Yaoundé. Mais c’est  avec plus de détermination que le groupe compte se présenter l’année prochaine, pour relever ses défis déjà fixés : renverser FAP et Bafia

–    Coach bonsoir, c’est la fin de saison pour Nyong et Kelle, vous partez sans doute la tête haute avec une victoire face à Efoulan et un set pris à Bafia lors de ce Final 4 qui s’achève, quel bilan de façon générale, faites-vous de votre participation à l’édition 2022 du championnat camerounais de volleyball ?

Le bilan que nous pouvons faire c’est que nous sommes  troisième du Championnat et ça nous garanti une place en Champions League africaine de volleyball féminin l’année prochaine.

Maintenant nous avons eu raison de nos adversaires tels que Club Efoulan Volleyball et Litto Team qui ont eu à nous battre durant la saison, on a renversé la tendance et pour cela,  je tire un grand chapeau à mes filles pour travail effectué. Concernant les deux équipes où il y’a concurrence à savoir Bafia Volleyball et FAP le challenge est tellement difficile parce que ces deux clubs se sont accaparées les meilleures joueuses et pour les renverser c’est difficile.

Néanmoins nous voulons à travers nos recrutements de la saison prochaine,  renverser Bafia et FAP parce que ces équipes détiennent le monopole, je peux me dire que ces équipes ont confisqué  le Championnat et la Coupe, à toutes les finales vous allez toujours voir FAP – Bafia. Auparavant c’était Nyong et Kelle Volleyball, qui venait les écarter. Mais en dépit des coups subis par le club, on va renverser la tendance, et vous verrez Nyong et Kelle atteindre le haut du pavé

–    Mais apparemment ça ne travaille pas assez à Nyong et Kelle comme à Bafia et FAP

Désolé mais vous vous trompez énormément.  Écoutez, on ne ‘’vole’’ pas les joueuses et ne fait pas les coups bas dans un club où on ne travaille pas. Nyong et Kelle Volleyball a toujours eu les meilleurs fruits mais l’équipe est limitée par les moyens de sa politique.

On vient séduire nos joueuses en promettant de leurs scolariser, de prendre leur loyer en change et autres. Les clubs comme FAP, Bafia subtilisent nos joueuses. Nyong et Kelle, a le monopole du travail et on a toujours eu les meilleures joueuses.

Nos trois meilleurs éléments de la saison sont déjà courtisés par FAP et Bafia mais nous avons  déjà adopté une mesure de non recevoir par rapport à ces clubs. Ce sont les clubs qui ne forment pas, ils viennent seulement profiter du travail de Nyong et Kelle, ils n’auront plus ce privilège de ‘’voler’’ nos joueuses parce que Nyong et Kelle à désormais les moyens de sa politique.

 –   Un mot sur le championnat de cette année ?

Le championnat était impeccable. Je ne pourrais pas ternir l’image de la Fédération, parce que nous  avons franchement joué. C’est vrai au niveau de la Coupe du Cameroun c’était un peu politisé parce qu’il fallait qu’on joue à tout prix, il fallait deux premiers.

Mais au niveau du championnat, on a formé deux poules il y a eu une confrontation entre toute les équipes alors je tire un coup de chapeau à la Fédération Camerounaise de Volleyball qui a mis tous les moyens en ouvre pour que le championnat se joue et je remercie particulièrement le président de Fédération parce que nous avons vraiment joué cette année.

–    Merci et à très bientôt  Coach

C’est moi  qui vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…