Après de nombreuses années d’existence, l’équipe vétéran OneBall Volleyball est montée au filet pour la première fois de son histoire lors d’une compétition officielle ce weekend. C’était à l’occasion du deuxième regroupement sectoriel vétérans du secteur III. Pour le premier coup d’essai, c’est une victoire au tie-break en deux matchs.

Bientôt six ans, comme OneBall a été créé. Depuis lors il était encore dans l’embryon et ce n’est qu’à partir de 2019 que l’équipe va commencer à se structurer. Et c’est au sein du petit complexe sportif situé derrière la mairie de Logbaba dans le troisième arrondissement de la ville de Douala, que le club affute ses armes. Apres plusieurs séances de préparation et matchs amicaux en interne, Le nouveau-né a commencé à nouer le fil de son histoire sur le plan national dimanche dernier. « C’est notre première participation ! Nous n’étions pas là, à la première journée. Pour l’instant nous sommes satisfait en terme de timing, en terme d’engouement et en terme d’engagement des équipes nous sommes satisfait globalement ; mais il faut dire que affronter Bepanda c’était très difficile  pour nous et j’espère que la prochaine fois qu’on va les affronter c’est sera à notre avantage».  Nous a  expliqué Mathieu Mbile, président du club.

Battu en entrée par Bepanda Volleyball (0 set à 2), suite à certaines erreurs notamment de service et de positionnement, le groupe de Mathieu Mbile s’est montré plus combatif lors du second match, et a trouvé la bonne dynamique pour battre Tiko Vétéran Volleyball au set décisif (2-1). « L’adversaire n’était pas particulièrement difficile à jouer. Nous avons pu roder nos automatismes et je pense que nous sommes attendus sur des défis plus grands que ça. Nos ambitions sont beaucoup plus élevées.  Nous espérons que nous allons encore remporter les matchs face à des adversaires plus coriaces »

Des ambitions qui malheureusement se limiteront au sein du Championnat National Vétéran, pourtant le club regroupe des talents aptes à faire flotter le label OneBall dans d’autres compétitions plus combatives de la Fédération Camerounaise de Volleyball.

« Je pense qu’on a un gros souci de disponibilité. Nous préférons jouer le championnat vétérans parce que en terme d’emploi du temps ça nous conviens mais s’il fallait faire un championnat civil national où des contraintes sont plus serrées, je pense que  l’équipe ne pourra pas tenir. On n’a pas assez de temps pour se consacrer au volleyball » regrette le président.

Reste à espérer que dans un avenir proche, les performances de OneBall Vétéran vont ruisseler jusqu’à créer un autre OneBall jeune.  Enfin que son slogan ‘’One team’’ retentisse dans plusieurs tournois nationaux.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mercato : après une saison en Israël, Vanessa Agbortabi est de retour en Europe

La réceptionneuse-attaquante allemande d’origine camerounaise a déposé ses valises a…