Rendu à sa quatrième fenêtre de candidature, le cycle Volleyball Empowerment 2022-2023 regorge déjà 154 projets approuvés pour les fédérations nationales (FN) du monde entier. Pour cette saison, l’investissement total du projet est estimé à plus de 4 millions de CHF près de 3 milliards de Franc CFA.

Le cycle de candidature Volleyball Empowerment 2022-2023 a débuté en mai 2022 avec déjà 154 candidatures approuvées sur 179 soumises à ce jour. Au cours des trois fenêtres de candidature, 51 projets de soutien aux entraîneurs, 73 projets d’équipement de volley-ball et 30 projets de transfert de connaissances ont été approuvés. Ces 154 projets proviennent des cinq continents dont 24 en Asie, 58 en Afrique, 52 en Europe, 14 en Amérique du Sud et 6 en Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes. Lors de la troisième fenêtre de candidature, sur 49 dossiers reçus, 40 ont été favorablement accueillis avec un taux d’approbation de plus de 81 % et plus de 1,1 million de CHF de soutien.

La quatrième et dernière fenêtre de candidature ouverte s’étendra de février à avril 2023. Les FN peuvent soumettre plus de projets à la FIVB pour un soutien du cycle Volleyball Empowerment de cette saison. Les candidatures reçues durant cette période seront analysées de mai à juillet 2023, et les Fédérations Nationales devront démarrer leurs projets à partir d’août 2023.

Volleyball Empowerment est un programme révolutionnaire de soutien au développement de la discipline. Il a été lancé par le président de la FIVB, le Dr Ary Graça lors du 37e Congrès mondial de l’instance en 2021. L’objectif principal du projet est de responsabiliser et d’améliorer le niveau des équipes nationales et des athlètes, en leur fournissant les compétences nécessaires pour jouer au plus haut niveau. 94 projets dans 68 pays ont été approuvés lors de la saison 2021-2022. Avec plus de 3,5 millions de CHF ( plus de 2 milliards de Franc CFA) investis dans le développement du volley-ball et du beach-volley à travers le monde selon les chiffres publiés par la FIVB sur son site. Et pour le cycle 2022-2023, la Fédération Internationale de Volleyball se dit déjà ravi du novembre de candidatures solides soumises et validées. Elle invite par ailleurs, les fédérations nationales à travailler à la création de projets solides et de demander le soutien, afin de tirer le meilleur parti de Volleyball Empowerment.

En Afrique l’équipe nationale féminine du Kenya, les Fédérations du Sénégal, Nigeria et du Maroc sont entre autres quelques FN continentales ayant déjà bénéficié du programme Volleyball Empowerment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…