– Coach Dorlain YIKBEDECK bonsoir, Avant tout, revenons sur votre nomination. Comment avez-vous réagi en apprenant la nouvelle ? Vous a-t-elle surpris ?

Je préfère sortir de ma réserve pour vous dire que ça émane d’une consultation entre le président de la fédération et moi. Donc lorsque la note est sortie j’étais déjà au courant. Toutefois ça été une grosse surprise pour moi que le président m’ait sollicité pour conduire ce secteur du volleyball camerounais. Et c’est un gros challenge d’ailleurs.

 

– Quelles sont les missions qui vous ont été assignées par le président ?

Les missions qui m’ont été assignées c’est d’organiser les championnats des écoles de volleyball, créer une base de suivi de toutes les écoles de volley, amener toutes les écoles qui sont encore dans léthargie à pouvoir se rapprocher de la fédération. Je vais un peu prendre le cas de l’extrême nord qui est un vivier de talents, un vivier de profil morphologique mais qui est renfermé sur lui-même. Alors si on arrivé à faire sortir ces enfants de cet environnement, les ramener dans d’autres villes pour qu’ils jouent au volley, ça nous permettra d’avoir une visibilité sur ses enfants qui potentiellement peuvent être une ressource pour nos équipes nationales et championnats. Vous étiez d’ailleurs à l’assemblée générale; le projet 2023-2033 est de placer le Cameroun dans le top 10 du volleyball mondial et je pense que pour le faire, il faut absolument passer par là.

 

– Deux mois après quelles sont vos première œuvres?

Nous avons déjà monté un fichier des écoles de volley. Aujourd’hui, nous avons une quarantaine d’écoles de volley recensée qui ont commencé à mettre sur pieds leur état juridique parce que la fédération ne vienne en aide qu’aux structures qui détiennent une existence juridique. Après cela nous allons passer à la phase de la sensibilisation des responsables de ses écoles, avant l’étape du championnat. C’est tout un règlement qui est spécifique aux écoles de volley qui a été adopté. Un grand chantier à réaliser de façon sûre.

 

 

– Quel regard portez vous sur les écoles de volleyball au Cameroun?

Au Cameroun, on essaie de se  battre comme on peut, on fait avec nos réalités. (Rires ) vous voyez, on a les problèmes d’infrastructures, les problèmes de moyens financiers, les problèmes de matériels, on a même les problèmes de formateurs.  Dans certaines écoles vous allez trouver deux encadreurs pour une quarantaine d’enfants ce qui n’est pas normal. En principe, c’est deux voir trois encadreurs pour quatorze enfants. Actuellement on n’essaie de se battre comme on peut pour organiser chaque école, c’est la raison pour laquelle nous avons lancé le mouvement de la chaîne de solidarité pour permettre aux écoles d’avoir un petit matériel. Dix ballons à 50 000 FCFA, c’est un gros cadeau que la fédération octroie aux écoles de volley.

 

– Hormis ce cadeau, qu’est ce que la  Fédération met de plus à votre disposition pour vous permettre de mener aisément cette mission ?

Déjà je dirai que la confiance que le fédération nous donne c’est déjà beaucoup. Elle permet d’organiser les choses et de lui propose une vision. Moi je suis proche des écoles de volley et j’en discute avec les responsables choses que le président n’a pas l’opportunité de le faire avec tous les centres. Moi je le fais, je peux les ramener vers la fédération qui me donne l’aval d’organiser et de lui proposer quelque chose de faisable avec les moyens qui seront mis à notre disposition.

 

– Parlez nous de votre expérience en terme d’organisation de championnat

J’ai fait mes premiers pas dans l’organisation des championnats en 2017, j’ai participé à l’organisation des tournois régionaux et départementaux, j’ai organisé en décembre 2019 le tournoi des écoles au nom de Dynamic Volleyball School.  Et je continue à m’enquérir beaucoup plus d’expérience en la matière.

 

– LE championnat des écoles est censé débuté dès le 6 novembre, vous le confirmez?

Dès le 6 Novembre. Quoique, dans le travail qu’on a commencé à abattre il ya beaucoup de débats mais je pense que nous serons au rendez-vous du 6 novembre.

 

Coach Dorlain YIKBEDE merci d’avoir répondu aux questions de CAMVOLLEY et surtout bon vent.

C’est moi qui vous dit merci et vous pour revenir quand vous voulez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Camtel Volleyball Open Seniors Dames 2021 : Les Récompenses du premier Regroupement

Les dames de Bafia Volleyball Évolution ont été sacrées championnes du premier regroupemen…