Le tournoi Blue Beach Challenge a ressemblé 22 paires de joueurs de volley venant des différents secteurs de la FECAVOLLEY. L’épreuve a duré trois jours et a été remportée par la paire Essen/Kebiheng en dames et Bassoko/Solle chez les messieurs. Edith Bertin Tadjudje, Directeur du Beach Volley, nous a accordé une interview afin de faire le point sur la première édition de ce tournoi que le Festival FOMARIC de Douala a abrité du 24 au 27 février dernier. 

                                                                          

–  Directeur que peut-on retenir de cette première édition de Blue Beach Challenge

Ce qu’on peut retenir c’est la satisfaction ! Nous avions au départ 22 paires inscrites et toutes ont répondu présent. Challenge Blue Beach était un grand évènement, un grand succès vous avez vu l’engouement du public ; pour nous jusqu’ici on est satisfait.

–  Un mot sur les préparatifs du tournoi international de la zone IV d’Afrique qui arrive à grand pas ?

Le tournoi de la zone IV se prépare très bien nous avons quelques pays qui ont déjà confirmé leur présence pour le tournoi Open Beach-volley  FOMARIC et Blue Beach Challenge était également qualificatif pour cette compétition international.

Permettez-moi de revenir sur l’intensité et la combativité des matches. Au départ nous avions un Price Money de 1 000 000 FCFA soit 500 000 FCFA par genre. La compétition est montée en intensité et avec la combativité des athlètes, le sponsor officiel Camtel a bien voulu augmenter la cagnotte et nous sommes passés à 1 280 000 FCFA vous comprenez pourquoi nous trouvons satisfaction au niveau de la Fédération Camerounaise de Volleyball.

–  A quand le prochain évènement de cet envergure ?

Le prochain évènement après le tournoi international ce sera cap sur Yaoundé. On est en train de tabler avec d’autres sponsors soit pour Tangui clash ou bien Bubble up  party on verra quand l’un des sponsors se prononcera et à Yaoundé on va jouer sur les terrains du collège Sport & Etude Johnston qu’on est en train de construire et que le  sablage est pratiquement à 90%.

–  Au-delà de la satisfaction au niveau du jeu, le site de FOMARIC a-t-il répondu à toutes vos attentes ?

Oui ! FOMARIC a offert un espace dans la foire et il faut rappeler qu’on est en convention avec Camtel pour occuper de manière permanente le site de Bepanda pour le Beach on a profité de FOMARIC pour essayer de ‘’vendre’’ le Beach aux visiteurs de la foire FOMARIC et c’est une satisfaction pour nous.

Vous avez vu le deuxième jour de la compétition nous sommes partis d’ici à 20h moins parce que le spectacle était très relevé, il y’avait un public fou qui ne voulait pas que ça se termine mais dommage il fallait que ça prenne fin.

–  La Fédération va-t-elle continuer à organiser le Beach à Douala après le Festival FORMARIC ?

Oui ! Je vous ai dit que ce terrain doit rester permanent ici au club Camtel en respect de la convention que la Fédération Camerounaise de Volleyball a avec Camtel, la Fédération a l’autorisation d’utiliser permanemment les espaces dans le club Camtel pour faire du Beach volleyball. Alors comme je l’ai dit ce site aménagé restera permanant et désormais le secteur III doit organiser ses compétitions ici ; donc rassurez-vous  d’autres compétitions régionalse et nationales vont revenir.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…