Âgée de 29 ans Laetitia Moma Bassoko vient d’annoncer sur son compte Facebook qu’elle prenait sa retraite internationale. La pointue de GS Caltex Seoul KIXX de la V-league femmes en Corée du sud a passé 10 ans en sélection.

Entre Laetitia Moma Bassoko et les lionnes indomptable du ballon volant l’histoire a aussi pris fin ce mercredi soir. Après Stéphanie Fotso Moguong le 15 février et Christelle Nana Tchoudjang le 26 février dernier c’est au tour de la pointue camerounaise de mettre un terme à sa carrière internationale. Comme nous vous l’avons annoncé dans l’un de nos articles, ces départs laissent paraître la fin d’un cycle. Celui d’une génération dorée qui aurait beaucoup donné à la nation camerounaise et qui pense qu’il est temps de passer le flambeau à la nouvelle génération.

Voici l’intégralité de la lettre d’au revoir de Moma Bassoko, triple championne d’Afrique (2017, 2019, 2021), médaillée d’argent aux jeux africains de la jeunesse, meilleure joueuse de la CAN 2017 et 2019, meilleure serveuse à la CAN 2013, 2021 et meilleure réceptionneuse à la CAN 2015.

Je viens par le biais de ce message annoncer officiellement la fin de ma CARRIÈRE INTERNATIONALE.

Je pense que cela va paraitre bizarre mais c’est une décision prise après une longue période de réflexion.

Après près de dix années en sélection et avec plusieurs titres collectifs et distinctions individuelles, dix années de hauts et de bas, de joie et de pleurs, je pense que le moment est arrivé pour moi de me retirer de la scène internationale.

Je mets un terme à carrière internationale car je commence à être physiquement atteinte par les années de compétitions à répétition. Le besoin de me reposer commence à se faire ressentir avec le poids des saisons et surtout le poste auquel j’évolue qui est très éprouvant physiquement.

Je décide de me retirer de la sélection nationale avec quelques regrets sur le plan collectif car j’ai le sentiment que nous aurions pu encore réaliser de très grandes choses avec un peu plus de sagesse et de maturité mais qu’à cela ne tienne, JE SUIS TRÈS FIÈRE de ce que nous avons accompli au niveau AFRICAIN et INTERNATIONAL.

MERCI à ma famille à tous mes proches, de près ou de loin pour votre SOUTIEN INCONDITIONNEL merci d’avoir cru en moi et fait de moi la personne que je suis aujourd’hui

Je dis un GRAND MERCI aux encadreurs, staff technique et médical pour le travail incroyable qu’ils font.

UN BRAVO ET UN MERCI particulier à mes coéquipières. Tout ce qu’on a vécu et fait a été possible grâce à vous toutes.

MERCI INFINIMENT à tout le peuple Camerounais, et ceux d’ailleurs pour votre dévotion et votre soutien

J’ai eu le plaisir de voir une nouvelle génération prometteuse. Je ne m’inquiète pas pour vous. Continuez de travailler dur, je sais que vous saurez faire flotter le drapeau du Cameroun si besoin je suis disponible, je suis de tout cœur avec vous!

MERCI à la Fédération Camerounaise de volley-ball, au Ministère des sports, au Comité national Olympique.

Ça a été un HONNEUR pour moi de servir ma nation

Vive le Cameroun

Vive le volley-ball Camerounais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…