Beach-volleyeur depuis plus de 4 ans, vivant aux Etats-Unis, Obenda Besongngem a un œil attentif sur le beach-volley camerounais. Cet assureur espère voir son pays aux compétitions continentales, mondiales et notamment aux prochains Jeux Olympiques. et peu lui importe la paire qui sera désignée.

Installé dans le pays de l’Oncle Sam il y’ a quelques années, Obenda Besongngem, se donne tous les moyens pour réussir dans sa carrière de joueur de Beach-volley. Ce passionné du volleyball de plage a un emploi dans le domaine de l’assurance aux Etats-Unis, grâce auquel il règle non seulement ses factures mais aussi  se procure des équipements adéquats et s’affilie aux différentes compétitions auxquelles il prend part. Dès qu’il a quitté le bureau à 14h, il file sur le sable ou à la salle de musculation. Par amour pour ce sport, le natif de Ngaoundéré a séjourné au Cameroun pendent quelques semaines dans le but de participer aux tournois Blue Beach challenge et Open Beach-volley.

« Quand je regarde les Jeux Olympique, je me rends compte qu’il n’a pas beaucoup d’équipes africaines et dans les tournois de la zone IV le Cameroun ne joue vraiment pas et quand l’occasion s’est présentée avec les tournois à FOMARIC, je suis venu pour montrer à nos dirigeants de la Fédération qu’à côté des joueurs du indoor, il y’a certains camerounais qui ont l’amour pour le Beach ».

Un amour que Obenda transmet bien sur le sable. Il joue avec passion. Il s’impose sur le terrain, se bat pour chaque ballon tout en gardant l’esprit d’équipe. Pour les deux tournois, il a formé sa paire avec Bruno Ngueuche du PAD volleyball. Battus en finale du tournoi national, par la paire Bassoko/Solle, Obenda et son coéquipier ont été éliminés à l’étape des demi-finales par le même bourreau lors du tournoi international où ils ont terminé à la quatrième position. En dépit de ce résultat, Obenda continue de se montrer optimiste. L’assureur rêve d’ailleurs de participer aux compétitions internationales et si possible aux Jeux Olympique Paris 2024.

« Quand les qualifications de la Zone IV vont commencer, on verra si le Cameroun présentera les équipes et si on m’appelle je serais très content de venir représenter mon pays » rassure-t-il avec plein de détermination. « C’est aussi pour ça que je suis là, pour voir si le président peut pousser mon projet sur le Beach enfin qu’on plus avoir même une équipes dans les différentes compétitions je n’ai malheureuse pas eu l’opportunité de parler avec le président mais j’ai parlé au directeur de Beach de la Fédération. J’ai tout un projet à lui proposer sur les défis et perspectives du Beach camerounais » a-t-il martelé

Obenda Besongngem est pratiquement l’unique Beach-volleyeur camerounais de ceux présents à FOMARIC, qui passe le plus de temps sur le sable. Aux Etats-Unis, en supplément des différents tournois de son secteur, il participe au tournoi AVB très répandu chez les américains, où il rivalise avec d’autres joueurs plus outillés et prépare son chemin vers le sommet. Ébloui par la paire Bassoko/Solle, Obenda,  l’amoureux du volleyball de plage, espère former avec ceux-ci, l’équipe nationale masculine du Beach-volley camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

VNL 2024 (F) : Le tableau des quarts de finale avec les États-Unis

Les États-Unis, ont décroché le dernier ticket de la phase finale de la Ligue des Nations …