‘’Beacheurs dans l’âme’’, Obenda Besongngem et Bruno Ngueuche sont animés par un rêve depuis quelques années : défendre les couleurs du Camerounais sur le stade Tour Eiffel qui abritera les tournois de Beach-Volley, des Jeux Olympique Paris 2024. Pour se donner toutes les chances d’en être, la paire a lancé sur les réseaux sociaux, une campagne de mobilisation de fonds destinés à leurs différents voyages.

Obenda et Bruno au Beach de FOMARIC (Photo Cam Volley

Sport Olympique depuis 1996, le Cameroun fait partir de ces pays qui n’ont jamais engagé de paires aux tournois de Beach-Volley des Jeux Olympique. Mais l’édition de Paris 2024 prévue dans 580 jours, pourrait marquer son entrée en matière. « Nous savons que notre rêve est très ambitieux et que personne ne l’a jamais fait au Cameroun et nous avons l’intention d’être les premiers à le faire. Et si nous y parvenons, ce sera une source d’inspiration pour les autres générations et nous en avons déjà vu les fruits jusqu’à présent. Des enfants de Buea, une petite ville du sud-ouest, m’ont appelé pour me dire à quel point ils étaient inspirés par notre parcours. » Raconte Bruno Ngueuche numéro 1 de la paire camerounaise qui pourrait entrée dans l’histoire des Jeux Olympique à Paris. « C’est une année pleine de travail acharné et de concentration. Nous avons plusieurs qualifications internationales tout au long de l’année 2023, et nous serons reconnaissants d’avoir votre soutien pour nous aider à les atteindre. Nous sommes actuellement à la recherche du prochain sponsor intéressé à nous rejoindre dans ce voyage pour nous aider à financer certains frais (les vols, les séjours à l’hôtel, etc.) » Lance Obenda Besongngem capitaine de la paire.

L’année dernière en Italie, les deux partenaires ont découvert la ‘’World Beach Pro Tour’’, (La première édition du circuit mondial d’élite professionnel de volleyball de plage organisé par la FIVB, Fédération Internationale de Volleyball dont les finales sont prévues dimanche 29 janvier prochain) ils rêvent désormais, franchir un nouveau palier, celui des JO. « Étant donné que le Beach-volley n’est pas un sport très populaire et pas très lucratif, nous avons parfois dû nous battre pour avoir suffisamment de ballons pour les entraînements et de moyens de transport pour nous rendre aux entraînements et même pour récupérer. » Déplore Bruno Ngueuche dont le coéquipier a réussi à prolonger leur sponsor pour cette aventure. « Je suis ravi de renouveler notre partenariat avec Elite Spice alors que nous continuons notre voyage pour gagner une place aux Jeux olympiques d’été de 2024 pour la toute première équipe de volleyball de plage du Cameroun.» s’est réjoui ‘’OB’’

Cette paire au parcours difficile, mais aussi riche en expérience, est selon son numéro 1 l’un des  principaux leviers qui pourraient enclencher la ferveur totale du Beach-Volley camerounais. « Nous avons déjà vu les changements qui se produisent au Cameroun, où de plus en plus les personnes s’intéressent au beach-volley. Nous n’y arriverons peut-être pas, mais nous savons que cela va changer notre vie. Pour nos principaux donateurs, vous pouvez espérer recevoir des prix et des cadeaux spéciaux. N’oubliez pas de consulter nos pages Instagram et Facebook pour vous informer de notre parcours et des résultats de chaque tournoi, de nos entraînements, de nos séances de musculation et de tout ce qui va se passer au cours de cette aventure.» Dit-il

Pour poser les pieds sur le sable du stade Tour Eiffel, (en plein cœur du Champ-de-Mars) qui accueillera les tournois de Beach-Volley Paris 2024 du 27 juillet au 10 août, Obenda Besongngem et Bruno Ngueuche iront d’abord à la conquête des points nécessaires dans différents tournois qualificatifs. Un trajet qui s’annonce laborieux mais aussi coûteux d’où la campagne de mobilisation de fonds et de recherche de nouveaux sponsors.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…