S’adressant ce vendredi 27 janvier matin, à la grande famille du volleyball camerounais, Julien Serge Abouem, président sortant de la Fédération Camerounaise de Volleyball leur a invité à rester davantage serein, à faire confiance à la Loi du pays, aux textes de la CAVB et à ceux de la FIVB.

« Je vous demande de continuer à garder votre calme. Seul le droit devra prévaloir face à cette tentative ubuesque et très compliquée de nos adversaires et de leurs complices qui ont manifestement choisi la voie du faux » A-t-il écrit en décrivant par la suite ce faux en cinq points.

  • La personne qui a convoqué l’Assemblée Générale qui a élu celui qu’on veut faire passer pour nouveau président de la FECAVOLLEY n’a pas qualité de membre de la FECAVOLLEY par une sentence du Tribunal de Première Instance de Yaoundé.
  • Le soi-disant élu lui-même a perdu la qualité de membre de la FECAVOLLEY par une sentence du Tribunal de Première Instance de Yaoundé
  • L’Assemblée Générale ayant conduit à la fameuse élection a été interdite par le représentant du Président de la République, du Gouverneur et de chacun des Ministères.
  • La Confédération Africaine de Volleyball ne pourra pas valider cette élection car la présidente de la CAVB a rappelé formellement que toute élection doive être présidée par le président sortant et que celui-ci co-signe le procès-verbal d’élection.
  • La Fédération Internationale de Volleyball a rappelé les règles de tenue des Assemblées générales Electives au risque d’une suspension de la FECAVOLLEY.

Pour le président sortant de la Fédération Camerounaise de Volleyball, l’un des agendas cachés de ce groupe serait de voir la FIVB exclure le pays des trois fois championne d’Afrique de ses activités  « Le Cameroun ne sera pas suspendu comme le recherchent certaines personnes pour créer la zizanie. Restons confiant au droit en vigueur et évitons de nous faire justice. Le droit sera dit. Laissez nos adversaires faire les photos au Comité Olympique. Ça ne fait pas valider une parodie d’élection. » Dit-il  en donnant rendez-vous à la grande famille du volleyball camerounais le 4 février 2023 au Hilton Hôtel de Yaoundé qui abritera pour la première fois l’élection à la tête de la Fédération Camerounaise de Volleyball. Une élection qui sera supervisé pour l’une des premières fois par un représentant de la paire CAVB/FIVB.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…