La Turquie, la Serbie, les États-Unis, la Pologne, le Brésil et la République Dominicaine ont composté les premiers tickets des prochains Jeux olympiques de Paris 2024.

Brésil / photo fivb

Le tournoi de qualification olympique version féminine s’est bouclé dimanche, après sept jours de compétition. Les six billets mis en jeu entre 24 équipes ont été distribués aux deux meilleures de chaque poule. Dans la poule A en Chine, la Serbie et la République Dominicaine ont raflé les tickets.
La Serbie, double championne du monde en titre, est la première équipe de la poule à se qualifier. Les Serbes l’ont fait samedi face aux Pays-Bas en 3 sets (25 – 19, 25 – 16, 25 – 20). Elles seront suivies dimanche par la jeune équipe de la République Dominicaine. Elle obtient le droit de concourir aux Jeux olympiques en remportant une victoire cruciale en cinq sets contre les Néerlandaises également (25 – 20, 20-25, 25 – 19, 23-25, 15 – 12). Ce sera la quatrième fois dans l’histoire qu’elles participeront aux Jeux olympiques.

Après avoir remporté la Ligue des Nations et le Championnat d’Europe cette année, la Turquie est devenue samedi la première équipe de volley-ball à se qualifier pour les JO 2024. Contre le Japon, elle s’est imposée 3 sets contre 1 (22-25, 25 – 22, 26 – 24, 25 – 12). La Turquie participera aux Jeux olympiques pour la troisième fois après Londres 2012 et Tokyo 2020. Le deuxième ticket de cette poule B basée à Tokyo, a été arraché dimanche par les Brésiliennes dans un duel leur opposant aux Japonaises. Les Sud-Américaines l’ont emporté au tie-break (25 – 21, 22-25, 27 – 25, 15-25, 15). Le Brésil sera au rendez-vous olympique pour la 12e fois consécutive depuis ses débuts à Moscou 1980. Lors de ses 11 précédentes participations, il a remporté deux titres olympiques (Pékin 2008 et Londres 2012), une médaille d’argent (Tokyo 2020) et deux médailles de bronze (Atlanta 1996 et Sydney 2000).

Contrairement aux deux premières poules, tout s’est dénoué dans la poule C, le dernier jour. Les États-Unis, champions olympiques en titre, et la Pologne, pays hôte, ont décroché les deux derniers billets de cette compagne dimanche. Attendues pourtant samedi, les Américaines ont maintenu leurs fans en suspense. Elles ont battu les Allemandes 3 – 1 (24-26, 25 – 21, 25 – 9, 25 – 16) pour remporter la première des deux places en jeu à lodz. L’année prochaine, à Paris, les Américaines tenteront d’être la quatrième équipe féminine à défendre avec succès son titre olympique, après la Russie/USRR (1968-1972), Cuba (1992-1996-2000) et le Brésil (2008-2012).

Polonaises / photo fivb

Lors du dernier match de l’événement, la Pologne et l’Italie se sont affrontées pour la dernière place. Poussées par des milliers de supporters, les hôtesses ont surmonté le premier set et triomphé 3 – 1 (15-25, 26 – 24, 25 – 23, 25 – 21). Médaillées de bronze de la Ligue des Nations 2023, les Polonaises seront aux Jeux olympiques pour la première fois depuis Pékin 2008, où elles étaient neuvièmes.

République Dominicaine / photo fivb

La Turquie, la Serbie, la Pologne, la République Dominicaine, le Brésil et les États-Unis ont donc rejoint la France à leurs Jeux olympiques. Les cinq places restantes seront attribuées après le classement mondial FIVB féminin de juin 2024 avec une place garantie à la meilleure équipe Africaine.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…