Silencieuse, autoritaire et confiante, Leatitia Moma Bassoko (28 ans), grâce à sa performance constante, est devenue un symbole au sein du prestigieux championnat  coréen de volleyball féminin. Pointue de GS Caltex Séoul KIXX depuis 07 mois,  l’internationale camerounaise est actuellement la meilleure joueuse de son club et meilleure marqueuse du championnat avec un total de 395 points en 16 matchs.

Dotée d’une force de frappe hors norme,  d’une  polyvalence qui lui permet d’exceller également en défense,  Leatitia Moma Bassoko est un phare, une référence et une joueuse déjà incontournable de GS Caltex quelques mois seulement âpres avoir intégré l’équipe.  Son amour pour le volleyball est aussi sans doute l’un des clés de son succès.

Dans la ville de Séoul en Corée du sud, ça ne fait aucun doute l’internationale camerounaise n’est pas  aimée pour ses formes physiques, encore moins pour sa beauté. Mais la native de Yaoundé se faire remarquer de jour en jour à cause de ses performances.  Avec le GS Catlex, il se dit que Moma a pu former une attaque féroce auprès de sa coéquipière coréenne Kang So-Hwi et les résultats n’ont pas tardé à suivre.  Le taux de réussite global de l’équipe en attaque a été élevé à  plus de 41,74% grâce aux deux joueuses. Mais Moma a elle toute seule est  au delà de 50% de  réussite en attaque avec déjà 395 points en 16 matchs, la trois fois championne d’Afrique occupe le premier rang des joueuses de son club et dorénavant meilleure marqueuse de la V-League championnat  coréen de volleyball féminin autorisant uniquement une joueuse étrangère par équipe. Et pour la saison sportive 2021-2022, des sept joueuses étrangères retenues par la KOVO (Fédération Coréenne de Volleyball), Leatitia Moma Bassoko est la seule africaine avec quatre Américaines, une Hongroise et une Bosniaque dont les références ont permis d’intégrer la V-League.

 

Partie de Yaoundé pour aller faire fortune  en Europe, la pointue a joué en Bundesliga d’Allemagne au sein de Schwerin (vainqueur du championnat et de la coupe en 2013), deux saisons après la  France la vu débarquer à Chamalière en 2014 pour un an. Elle va en suite passer par Calais et Maecq-en-Baroeul avant de rejoindre Moulhouse en 2017. C’est dans ce club que Leatitia Moma Bassoko va définitivement se dévoiler à la face du monde.  MVP de la CAN cette année là, Leatitia Moma Bassoko a permis aux Mulhousiennes  de remporter deux championnat avec un doublé historique en 2021 et avait été sacrée meilleure attaquante avec un total  de 422 points, aujourd’hui, elle  figure dans le top 6 des meilleures marqueuses de la Ligue A féminine

 

Leatitia Moma Bassoko qui avait l’occasion de disputer la League des champions Européenne de volleyball féminin avait décidé d’aller à la conquête de l’Asie avec GS Caltex Séoul KIXX tenant du titre du championnat  coréen de volleyball féminin. Puisque rien ne résiste plus au charme de son talent elle a mis la V-League à ses mains.  Pour certains observateurs sportifs Moma est depuis trois ans la meilleure volleyeuse africaine et  qui continue à rêver grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mercato : après une saison en Israël, Vanessa Agbortabi est de retour en Europe

La réceptionneuse-attaquante allemande d’origine camerounaise a déposé ses valises a…