La Turquie va abriter du 14 au 19 mai, la première semaine de la Ligue des Nations de Volley-ball féminin. En match d’ouverture, la Bulgarie et les Pays-Bas s’affronteront (14h00 UTC) dans une poule (1) où l’Italie, le Japon, les Néerlandaises et l’Allemagne viennent chercher les quatre billets olympiques de la compétition.

Tout comme la Pologne et la France, la Turquie, pays hôte et champion en titre VNL a déjà réservé son ticket pour Paris 2024. Les cinq autres équipes de la poule (1) sont toujours à la recherche du précieux sésame. La course aux points sera donc intense dès le débute de l’épreuve.

Dans cette poule, la Bulgarie est l’équipe la plus mal classée et elle arrive à Antalya avec une équipe totalement rajeunie sans véritable ambition olympique alors que les Néerlandaises qu’elle va défier en ouverture de la compétition, sont à la porte des JO avec aussi le Canada dans le dos, à seulement 22 points de retard au classement. Si une victoire contre la Bulgarie n’ajoute pas grand-chose à leur ranking, une défaite face à l’équipe d’Europe du Sud leur coûtera cher. Le programme de mardi offre également un grand match entre l’Italie et la Pologne. L’équipe italienne mieux classée sans billet olympique, va jouer ses quatre matches à Antalya sans plusieurs stars du groupe. Un gros risque pris par le coach italien pourtant aà l’issue de cette première confrontation, le classement va bouger en termes de points, allant de 9,37 pour l’Italie à 10,63 pour la Pologne en cas d’une victoire en trois sets.

Les quatre autres équipes de la poule débuteront leur campagne VNL mercredi soir. La France, vainqueur de la Challenger Cup 2023 et hôte olympique, fera ses débuts historiques en VNL devant l’Allemagne. Les Allemandes vont chercher à gâcher l’entrée de leurs voisines européennes puisqu’une victoire 3-0 pourrait leur rapporter 7,57 points au classement mondial, tandis qu’une défaite sur le même score leur coûter jusqu’à 12,43 points. Après l’Italie, l’Allemagne est la deuxième équipe la mieux classée pour une qualification olympique. Une heure après le match des voisines, l’équipe du pays hôte, la Turquie entamera la défense de son titre historique contre le Japon, deuxième en lice pour le billet asiatique derrière la Chine.

D’autres confrontations capitales sont prévues cette semaine à Antalya notamment le duel de samedi entre l’équipe numéro un mondiale, la Turquie, et l’Italie cinquième mondiale et puis dimanche une rencontre décisive qui opposera l’Allemagne aux Pays-Bas.

Pendant ce temps, à Rio de Janeiro, au Brésil, les huit autres participants de la 16e VNL Féminine. Brésil, Canada, Chine, République Dominicaine, Corée, Serbie, Thaïlande et États-Unis s’engageront dans les batailles de la Poule (2). La phase préliminaire de la VNL s’étendra sur trois semaines de compétition par sexe, chacune des 16 équipes disputera 12 matchs. Les sept meilleures équipes à l’issue de ce premier tour rejoindront la Thaïlande, pays hôte, de la phase finale, qui se tiendra à Bangkok du 20 au 23 juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mercato : après une saison en Israël, Vanessa Agbortabi est de retour en Europe

La réceptionneuse-attaquante allemande d’origine camerounaise a déposé ses valises a…