Le troisième Open volleyball se tiendra ce weekend. Dans le rang des dames, Litto  Team Volley de Douala, va figurer comme lors des deux précédents regroupements.  Mais cette fois-ci, Nathalie  Souga et ses coéquipières  comptent jouer le tout pour le tout au Gymnase de l’Ecole Nationale des Travaux Publics de Yaoundé.

Classée troisième lors du premier regroupement, l’équipe avait eu plus de mal au second regroupement. Et incapable de défendre son rang, elle  c’était contentée de la cinquième place.  Toutefois, sa première participation demeure son réfèrent.  « Nous étions surprise de nous-même, c’est vrai on avait beaucoup travaillé mais bon avec le nouveau des équipes on se disait qu’on devait être les moindres mais on sait donnée à fond on avait très bien joué et nous sommes fières de notre équipe » se rappelle encore Nathalie Souga la capitaine de l’équipe.

Apres quelques années d’inactivité Litto Team Volley avait vraiment frappé fort pour marquer son retour en compétition. Le groupe des “nouvelle-anciennes joueuses” comme laissaient entendre certains entraîneur avait séduit plus d’un par son jeu au premier regroupement. Au-delà du titre collectif, les volleyeuses de la région du littoral avaient espéré plus

« On connaissait nos compétences et notre niveau. Je prends un exemple, on finit de jouer tout le monde te dit, toi tu seras meilleure libéro par rapport à ton rendement mais à ta grande surprise on remet le prix à quelqu’une que tu ne croyais pas, que tu n’as même pas vu son travail c’est frustrant ! On n’a eu aucune récompense individuelle c’est vraiment frustrant mais au troisième open on va faire ça dur on va seulement jouer le “sang” » humorise le libéro sokeng vraisemblablement frustrée.

Une frustration qui se serait répandue en interne et se serait aussitôt  transformée en une force de traction et désormais Souga et ses coéquipières ne craignent aucunes formations. « Croiser une équipe nous permet d’acquérir une expérience même-ci nous perdons donc on aimerait affronter toutes les équipes peu importe leur niveau pour pouvoir juger le nôtre et savoir comme nous pouvons encore nous améliorer pour les prochaines échéances ».

Pour ce troisième regroupement et le dernier de la saison s’il l’on s’en tient au chronogramme des activités de la Fédération, l’équipe du coach Olivier Batonga qui s’entraîne tous les soirs au complexe sportif Sawaland de Bonamoussadi, se dit suffisamment armée pour le weekend. «Nous ne partons pas nous amuser, nous partons montrer ce que nous avons pu améliorer par rapport aux deniers Opens » a rassuré la capitaine de l’équipe. Se basant sur le niveau de préparation elle estime que le groupe a pris de la hauteur qu’il faut pour viser le sommet c’est à dire la première place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mercato : après une saison en Israël, Vanessa Agbortabi est de retour en Europe

La réceptionneuse-attaquante allemande d’origine camerounaise a déposé ses valises a…