Le deuxième week-end microcycle de l’équipe nationale féminine U17 du Cameroun préparatoire à la première édition de son championnat d’Afrique des Nations (30 novembre au 10 décembre au Nigeria) s’est clôturé dimanche. Les 14 joueuses retenues pour le stage se sont données rendez-vous vendredi prochain à Johnston pour le troisième regroupement. Avant de quitter les lieux, Madeleine Assomo, passeuse de l’équipe, a répondu à nos questions.

Bonjour, je suis Assomo Noah Madeleine Inès, j’ai 15 ans, 1,82M, passeuse de l’équipe nationale féminine U17 et je suis élève en classe de 3ème.

– Comment se déroule ce stage qui est rendu à son deuxième week-end, notamment sur le plan sportif, social et nutritionnel ?
Sur le plan sportif, nous avons trois entraînements par jour et c’est le coach qui fixe les heures.
Le matin, nous déjeunons avant la première séance qui est suivie d’une pause repas. Dans l’après-midi, il y a une autre séance avant la dernière du soir. Nous sommes logées ici à Johnton et nous mangeons quatre fois au cours d’une journée. Tout se passe bien ici.

– Et l’ambiance au sein du groupe ?
L’ambiance se passe très bien ! On apprend à se connaître avec celles qui viennent d’autres clubs et villes. On découvre de nouvelles personnes.

– Tu es la passeuse de cette équipe et tu as la lourde responsabilité d’organiser le jeu du groupe. Est-ce que toutes les filles comprennent ton jeu ?
Oui, la passeuse, c’est la joueuse qui dirige le jeu, qui donne le punch à l’équipe pour qu’elle puisse jouer. C’est elle qui contrôle le jeu dans une équipe. Lorsqu’une joueuse est égarée, je dois la repositionner. Nous, on se comprend, on s’applique toujours pour jouer et ce qui bien, c’est que, à chaque fois qu’on fait les erreurs, on réussit à les rectifier ensemble.

– Ton objectif en tant que passeuse, as-tu des modèles et comment tu comptes te prendre pour être professionnelle ?
Déjà comme objectif, je veux être la meilleure passeuse du monde. Mais pour le moment, il faut que je sois la meilleure au Cameroun et je travaille pour ça.
La personne que j’admire en tant que passeuse, c’est Amana Yolande (la passeuse principale de l’équipe nationale féminine du Cameroun NDLR). Elle a toujours été avec nous surtout durant ces vacances. Elle nous a conseillé et nous a aidé. A chaque fois que j’avais un souci, je me rapprochais auprès d’elle et de mes coachs.

– Tes amies et toi, vous préparez le championnat d’Afrique des Nations U17 filles. Lorsque tu vois ce groupe, tu estimes que vous pouvez ramener la coupe si vous partez au Nigeria ?
A notre niveau oui ! Je vais dire sans problème ! Mais on a encore besoin de plus d’entraînement pour être au top niveau, pour hisser le Cameroun parmi les meilleurs pays d’Afrique à cette catégorie et si possible plus tard parmi les meilleures nations du monde.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

VNL 2024 (F) : Le tableau des quarts de finale avec les États-Unis

Les États-Unis, ont décroché le dernier ticket de la phase finale de la Ligue des Nations …