Privé du championnat du monde Mexique 2021, l’entraineur camerounais des moins de 18 ans a vite oublié cette désillusion. Après deux stages d’imprégnation ayant abouti à la sélection de 14 jeunes joueuses issues de plusieurs clubs camerounais, Emile Tong Tong a ouvert, le 18 décembre dernier au complexe sportif de la Garde Présidentielle à Melen, son premier stage de deux semaines préparatoire aux échéances de 2022. Le dit stage a été interrompu à l’occasion de la célébration de Noël et devrait reprendre lundi matin et s’achever le 1er Janvier prochain.

 

Suite à une panne informatique du système de délivrance des visas au Consulat du Mexique à Abuja, le Cameroun et le Nigeria n’avaient malheureusement pas pu obtenir les visas d’entrée au Mexique manquant ainsi le championnat du monde féminin U-18 Mexique 2021 remporté par la Russie devant l’Italie 3 sets à 0 (25-16, 25-17, 25-20) avec pour seul représentant africain l’Egypte. Une situation difficile qui avait affecté toute la famille du volleyball camerounais mais Emile Tong Tong et son staff technique regardent désormais vers l’avenir  « Celles qui devaient participer ont changé de catégorie. Du coup on a tout oublié puis on est passé à autre chose » Danna Fosso et ses coéquipières ont intégré la catégorie supérieure (Junior) avec l’espoir de se qualifier à un autre championnat du monde.

 Nouveau groupe, nouvelle aventure

Des nouvelles aventures arrivent à grand part. Et pour reconstituer un nouveau groupe solide, deux stages d’imprégnation ont récemment permis de dénicher 14 volleyeuses cadettes actuellement en stage pré-compétition. Durant la première semaine de ce stage qui a débuté le 18 décembre dernier, les joueuses ont sereinement effectué des exercices de manipulation de la balle et des exercices en attaque. Le stage a été interrompu dû à la fête de Noël. Les bébés lionnes reprendront le service  ce lundi matin autour de  8h. Au programme musculation légère suivie de manipulation de balle pour améliorer la technique individuelle comme nous a indiqué l’entraineur principal.

Notons qu’en 2022, l’équipe nationale du Cameroun des moins de 18 ans de volleyball est attendue sur deux fronts à savoir les jeux africains de la jeunesse et le championnat d’Afrique des nations de leur catégorie.

Et la Fédération Camerounaise de Volleyball veille au bon déroulement de ce stage. En une semaine, le  président Julien Serge Abouem a effectué deux descentes sur le site des entrainements. Et comme le veut la tradition de  Noël,  il a offert lors de son deuxième jour de visite des chaussures de type compétition à toutes les joueuses en guise de cadeau de Noël.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Pologne détrône la Turquie et complète le dernier carré de la VNL féminine avec l’Italie tombeuse des États-Unis.

Au bout du tie-break, la Pologne a battu la Turquie, tenante du titre de la compétition. L…