Inversé par FAP (1-3) en demi-finale de la 43e édition de la Coupe du Cameroun ce dimanche 27 mars 2022 à l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux Public de Yaoundé, l’entraîneur de Port Autonome de Douala et l’ensemble du staff administratif présent au Gymnase, n’ont pas pu digérer cette élimination soudaine.  Une autre haute rencontre (réunion) de près d’une heure de temps avec les joueurs a suivi cette défaite. Et pour Jean-Patrice Ndaki Mboulet, il va falloir automatiquement se séparer d’un certain nombre d’éléments, a-t-il fait savoir au cours de l’interview d’après match.

–  Coach vous faites une bonne entrée dans le match avec le premier set pris mais après tout bascule, qu’est-ce qui fait problème ?

On n’a pas respecté les consignes. Ce n’est pas la première fois qu’on joue contre Fap  on sait comme il joue, il faut se positionner avant on a pu le faire au premier set puis après… je les ai mis en garde dans la semaine pendant les entraînements, ils n’arrivent pas à tenir la  consigne pendant une heure et ça se voit toute suite dans le match. Les consignes de service, les consignes de bloc et positionnement, ils le font pendant un moment et plus après chacun veut faire je ne sais pas si c’est le one-man-show ou si c’est le manque de concentration mais ça ne fonctionne pas.

–  Deuxième élimination de suite en demi-finale de la coupe du Cameroun après la saison dernière, Coach on a l’impression que Ça bloque à un niveau…

C’est la Coupe ! L’année dernière on a perdu 2-3 contre  Cameroun Sports bon ! On a analysé le match, ce n’était pas un mauvais match. Ils ont eu plus envie au tie-break là, c’est pareil au quatrième set on mène et on commence à espérer que l’adversaire fasse les fautes, ce n’as pas comme ça qu’on s’entraîne et je ne saurais pas dire toute suite là, les aspects qui n’ont pas  bien fonctionné mais mes adjoints m’ont dit les services. Sept services perdus par set c’est déjà beaucoup et surtout que les services qui passent ne sont pas efficaces.

–  Alors coach, c’est fini avec la Coupe et désormais il vous reste juste le championnat sur le plan national, comment comptez-vous l’aborder ?

Bah ! Déjà dès demain peut-être réduire un peu l’effectif. J’ai l’impression qu’il y’a les joueurs qui sont là juste pour mettre le maillot et toucher la prime. Je vais faire un listing de ceux qui ont envie de jouer et gagner, parce qu’à un moment on essaie de leur apporter tout ce qu’on peut et si ça ne fonctionne pas on ne peut pas rester comme ça dans le déni. Il y’a les joueurs qui sont clairement à côté de la plaque et on essaie de leur motiver, et de donner confiance a leur potentiel et s’ils n’y arrivent pas on va se séparer très gentiment d’eux. Ils auront peut-être la chance dans d’autres clubs mais un club comme le PAD on ne peut se permettre de faire toute une saison sans progresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mercato : après une saison en Israël, Vanessa Agbortabi est de retour en Europe

La réceptionneuse-attaquante allemande d’origine camerounaise a déposé ses valises a…