La Fédération Internationale de Volley-ball a confirmé le mois dernier, l’élargissement de la Ligue des Nations de Volley-ball (VNL). La compétition annuelle de volley-ball la plus convoitée du monde s’étendra à 18 équipes à partir de 2025. Un nouveau format qui devrait booster l’épreuve et ouvrir les portes de celle-ci au continent africain.

Créée en 2018, la Ligue des Nations de Volley-ball va souffler sur sa septième bougie cette année sous son format à 16 équipes que l’Afrique ne connaîtra pas. Cependant, l’élargissement à 18 équipes devrait permettre aux représentants de la Confédération Africaine de Volley-ball (CAVB) d’y figurer l’année prochaine.

Pour l’édition 2025 à 18, les 16 équipes qui participeront à la VNL 2024 sont d’office qualifiées ; a annoncé l’instance mondiale. Les deux places restantes seront distribuées au vainqueur du tournoi ” Volley-ball Challenger Cup 2024”, et à la meilleure équipe non encore qualifiée du classement mondial FIVB senior, a-t-elle ajouté. Les sélections africaines ne peuvent donc passer que par ces deux ouvertures pour faire leur entrée historique au sein de la prestigieuse compétition l’année prochaine. Si le principe d’universalité qui prône la représentation de tous les continents à chaque sport aux Jeux Olympiques est appliqué par la FIVB au moment de désigner la meilleure équipe de son classement non encore qualifiée, les pays africains seront les heureux élus. Mais le Kenya chez les dames et l’Egypte chez messieurs peuvent directement se qualifier en remportant la Challenger Cup 2024.

La nouvelle Ligue des Nations de Volley-ball viendra avec quelques nouveautés parmi lesquelles la fin du statut d’équipe de basse. La dernière équipe au classement final de la compétition sera reléguée et remplacée par la meilleure équipe non encore qualifiée du classement mondial FIVB, senior a chaque édition. Son calendrier de matchs sera simplifié, réduisant les jours de match de six à cinq avec une semaine de repos au cours de la compétition. Chaque équipe doit livrer 12 matchs, soit quatre matchs par semaine pour un total de 232 matchs à proposer par le nouveau format de la VNL féminine et masculine avec sans doute les pays africains et pourquoi pas les matchs de poules sur le continent.

Concernant la formule de la nouvelle VNL, les 18 équipes qualifiées seront réparties en trois poules de 6 équipes et les 8 meilleures de la phase de poules (une place garantie au pays hôte du Final 8) disputent les quarts de finale puis suivront les demi-finales, petite-finale et finale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mercato : après une saison en Israël, Vanessa Agbortabi est de retour en Europe

La réceptionneuse-attaquante allemande d’origine camerounaise a déposé ses valises a…