L’édition 2024 Ligue des Nations de Volley-ball féminin s’ouvre le 14 mai prochain. Les sept équipes déjà qualifiées pour le tournoi de volley-ball féminin des Jeux olympiques Paris 2024, le Brésil, la République Dominicaine, la Pologne, la Serbie, la Turquie, les États-Unis et la France, hôte font partir des 16 équipes du tournoi tandis que quatre des cinq places olympiques restantes seront réparties entre les neuf autres équipes participantes à l’issue de la phase préliminaire de l’épreuve. Celle-ci comporte 96 matchs, avec 5 ne pas manquer.

THAÏLANDE vs CANADA, 18 mai à Rio de Janeiro
En tant que pays hôte, la Thaïlande est d’office qualifiée pour la phase finale et la VNL. Durant la phase préliminaire, elle va essayer de rattraper quelques équipes au-dessus d’elles au classement FIVB afin de grimper au-dessus de la ligne de coupure pour Paris 2024. Les Asiatiques sont actuellement troisièmes, tandis que le Canada est la première équipe en dessous de la ligne, donc le résultat du match sera décisif pour les JO.

SERBIE vs TURQUIE, 30 mai à Arlington

La Serbie et la Turquie sont deux rivales européennes se sont affrontées en plusieurs reprises ces dernières années. Il y a deux ans, les Serbes ont remporté le titre mondial. L’année dernière, les Turques ont tout raflé sur leur chemin. Les deux formations se sont rencontrées en finale du Championnat d’Europe CEV 2023 et ont offert un spectacle en cinq sets, au cours duquel la Turquie est sortie victorieuse. Ce sera donc un affrontement entre les championnes du monde en titre et les championnes en titre de la VNL et d’Europe, mais aussi un duel entre les deux entraîneurs les plus titrés du volley-ball féminin de ces années, ​​Giovanni Guidetti et Daniele Santarelli.

JAPON vs CHINE, 31 mai à Macao

Aucune équipe asiatique ne s’est encore qualifiée pour Paris 2024, la place continentale est donc à prendre. Et sera récupérée par l’équipe asiatique la mieux classée à la fin de la phase préliminaire de la VNL. Le Japon et la Chine sont les principaux prétendants. Les Chinoises sont actuellement classées sixième, tandis que les Japonaises occupent la neuvième position avec un écart de 25 points au classement. Le derby asiatique, pourrait donc s’avérer crucial dans la course aux tickets olympiques.

BRESIL vs ITALIE, 1er juin à Macao

Classés parmi meiles meilleures équipes monde, le Brésil et L’Italie, éliminés en quart de finale lors de l’édition 2023, tenteront de retrouver le podium 2024 surtout les Italiennes qui n’ont pas encore un billet olympique. De l’autre côté, Les Brésiliennes sont déjà qualifié, mais elles n’ont plus remporté de compétition majeure depuis 2017 avec six finales perdues en 6 ans. Si le Brésil veut briser la « malédiction », L’Italie veut avant tout partir à Paris.

POLOGNE vs USA, 1er juin à Arlington

La Pologne et les États-Unis seront de retour à Arlington pour un remake de la petite finale de la VNL 2023, qui s’était également jouée aux États-Unis et remportée en 5 sets par les Polonaises qui décrochaient ainsi leur première médaille en VNL. L’année dernière, les Américaines avaient aussi battu le groupe polonais lors de la phase préliminaire au tie-break. Et lors du TQO à Lodz, la Pologne s’est imposée à nouveau, cette fois en quatre sets, mais les deux équipes ont décroché leur ticket pour Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mercato : après une saison en Israël, Vanessa Agbortabi est de retour en Europe

La réceptionneuse-attaquante allemande d’origine camerounaise a déposé ses valises a…