La présidente de TGV de Makak, Odile Yogo a marqué ce dimanche matin son soutien à l’action du président de la Fédération Camerounaise de Volleyball, Julien Serge Abouem qui sollicite un changement de date du 21e Championnat d’Afrique des Nations de Volleyball féminin Cameroun 2023. Madame Odile Yogo souligne que le pays des triples championnes d’Afrique ne peut pas accueillir cette fête continentale dans le climat délétère qui règne à la tête de la FECAVOLLEY. Et exige le respect de la justice camerounaise avant le début des hostilités

Voici l’intégralité de sa sortie

Pourquoi je soutiens le report de la CAN volley féminine 2023, sollicité par le président légal de la fecavolley Monsieur Julien Serge ABOUEM reconnu par la justice camerounaise.

On ne peut pas être fiers d’accueillir dans notre maison des étrangers alors que nous sommes en pleine bagarre familiale. Voilà l’image du Cameroun qu’on veut montrer à la face du monde.
Cela arrange certains étrangers de venir vivre de près ce spectacle humiliant et déshonorant pour notre image et pour notre pays le CAMEROUN.

Ce n’est pas Monsieur ABOUEM que l’on humilie en présentant aux yeux du monde cette forfaiture. C’est l’image d’une nation, notre pays le CAMEROUN, qu’on montre ainsi. Un pays où on ne respecte pas la justice.

Aimons nous vraiment notre pays pour présenter une telle image?
Les gens disent ”Hoha” on a fait.
Mais le spectacle ridicule qu’on a vécu à la CAN de boxe ces derniers jours est le même qui s’annonce pour le volley-ball camerounais.

Quand on reconnaît la forfaiture, quand la justice a parlé, et qu’on accueille des jeux africains regroupant d’autres nations dans ce pays là, quelle image donnons nous. Nous serons tous perdants en images même si un, se croit le plus fort.

La justice camerounaise a tranché face à une forfaiture. En ne respectant pas la justice camerounaise, on ne respecte pas les camerounais, on ne respecte pas le Cameroun.

Quand dans une élection il n’y a pas de procès verbal, peut-on parler de président élu ?

Le procès verbal est la base de la reconnaissance de toute élection quel  que soit.
Appliquons cela aussi dans les élections de la fecavolley.

Respectons notre justice.

Respectons le CAMEROUN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

VNL 2024 (F) : Le tableau des quarts de finale avec les États-Unis

Les États-Unis, ont décroché le dernier ticket de la phase finale de la Ligue des Nations …